L'indicateur qui représente la production des autres matières résiduelles enfouies inclut les résidus dangereux et non-dangereux et ce, pour les activités courantes d'opération de même que pour les projets ayant lieu sur les sites de production. Les variations que l'on observe au cours des dernières années, s'expliquent par les grands projets de construction, de modernisation ou de fermeture d'usines entrepris par les membres. Ces projets peuvent s'échelonner sur plusieurs mois voire jusqu'à deux à trois ans selon l'envergure des travaux.

On remarque en 2016 que le tonnage de matières résiduelles enfouies est le plus bas historiquement rapporté à l'AAC dû à des efforts continus déployés pour favoriser une gestion axée sur le recyclage et la revalorisation des matières résiduelles. Les performances reviennent à des niveaux observés avant les grands projets de modernisation. 

Chargement de l'indicateur en cours...
Supprimer