L’industrie canadienne de l’aluminium primaire est d'une ampleur considérable, avec dix usines de production d’aluminium opérant en 2016. Neuf d’entre elles se situant au Québec et la dixième se situant en Colombie-Britannique.

La production d’aluminium primaire, frappée comme les autres industries par la crise de 2008, est restée relativement stable au cours des dernières années au Canada, avec une production avoisinant les trois millions de tonnes par an.  L'année 2016 est cependant la meilleure année de production depuis 2008 avec 3,2 millions de tonnes qui s'explique entre autres par l'entrée en opération du site de Kitimat suite à sa modernisation. 

Le Canada est le quatrième plus important producteur d'aluminium mondial en 2016, après la Chine, la région du Golfe et la Russie. ll contribue ainsi à un peu plus de 5 % de la production mondiale. Pour plus d'information au niveau international, veuillez consulter le site de l'International Aluminium Institute (IAI).

Stimulée depuis quelques années par les économies émergentes, la consommation mondiale d’aluminium a connu une croissance soutenue mais selon les prévisions, cette tendance pourrait subir un ralentissement à moyen terme.

L'Amérique du Nord est présentement en déficit d'aluminium d'environ 3 millions de tonnes métriques pour satisfaire à la demande actuelle. L’industrie canadienne de l’aluminium répond à cette demande internationale en exportant plus de 80% de sa production vers les marchés américains. 

L’évolution de la production d’une industrie dans une région (province ou pays) reflète le dynamisme de cette industrie, ainsi que sa confiance dans le climat d’affaires actuel et futur. La production d’aluminium primaire au Canada, en croissance depuis plus de 100 ans, a survécu à tous les cycles économiques. Le contexte de marché qui perdure depuis 2009 fragilise l'ensemble de l'industrie mondiale retardant ainsi les conditions requises pour notre développement.

 

Source : AAC

 

 

 

 

Chargement de l'indicateur en cours...
Supprimer